10 méchants d’anime qui détestent être des méchants

10 mechants danime qui detestent etre des mechants

De nombreux méchants d’anime impitoyables se délectent à infliger des destructions et à commettre des actes effroyables qui les opposent aux protagonistes. Cependant, tous les méchants d’anime ne savourent pas leur méchanceté ou ne s’opposent pas à leurs mondes et héros respectifs par choix. Certains méchants d’anime vraiment tragiques méprisent le rôle d’antagoniste en raison de circonstances incontrôlables ou de leurs regrets quant à leurs choix passés.


RELATIF : 10 méchants de dessins animés qui étaient en fait bons tout du long

Les antagonistes qui détestent leur rôle de méchant considèrent leur voie plus sombre comme la seule option possible pour atteindre leurs objectifs ou protéger des causes plus importantes. Les motivations cachées et les échecs font que certains méchants d’anime en veulent à leur rôle jusqu’à leur rencontre finale avec les protagonistes.

10/10 Itachi porte la culpabilité d’avoir joué le rôle du méchant

Naruto

Itachi Uchiha porte une immense culpabilité pour sa décision d’assassiner tout son clan au nom de la prévention d’une guerre plus meurtrière. Itachi joue le rôle d’un méchant sans remords pour à la fois protéger secrètement le Village des Feuilles et organiser sa propre disparition en guise de punition pour ses actions.

Il vit en sachant constamment qu’agir en tant qu’ennemi du Village des Feuilles fait souffrir Sasuke et ses anciens camarades. Itachi maintient sa façade de méchant et mène ses plans à bien malgré l’hostilité qu’il reçoit en conséquence. Sa détresse commence au moment où il attaque le clan Uchiha.

9/10 Zeref Dragneel regrette ses actions passées

Fairy Tail

Zeref Dragneel s’isole par culpabilité pour ses actions avec les arts sombres et la peur de nuire aux autres avec sa malédiction. Zeref commence ses études magiques interdites par le désir de ressusciter son frère et d’accéder au pouvoir nécessaire pour le faire. Il cherche activement un moyen de provoquer sa propre mort afin d’expier les ravages qu’il a laissés derrière lui.

LIEN : 10 méchants d’anime qui ne sont pas alimentés par la haine

Zeref n’aime pas tuer des vies innocentes et tente d’éviter les personnes auxquelles il tient pour les protéger. Il se retrouve dans un ensemble de circonstances inéluctables qui détournent progressivement sa morale.

8/10 Crona ressent ses obligations en tant que méchant

Soul Eater

Les Crona n’aiment pas les conflits, mais sont souvent obligés de se battre pour obtenir l’approbation de leur mère Médusa. Les Crona n’aiment pas les tourments quotidiens que leur inflige Médusa et la personnalité abrasive de l’épée démoniaque Ragnarok. Les jeux d’esprit sans fin et la manipulation émotionnelle qui entourent les tactiques de Medusa laissent à Crona un sentiment d’obligation d’aider les méchants.

L’amitié de Crona avec Maka leur permet peu à peu de comprendre les horreurs de leurs actions crapuleuses et de montrer une volonté de se racheter. Leur détachement éventuel de Méduse les oblige à réévaluer leur point de vue sur la moralité et la dépendance.

7/10 Le gentil criminel est laissé pour compte par la société héroïque

My Hero Academia

Gentle Criminal se tourne vers une vie de méchanceté seulement après que ses rêves de devenir un héros n’aient pas été soutenus par ceux qui l’entourent. Gentle Criminal cherche égoïstement la reconnaissance de ses actions à tout prix, mais ne montre aucun désir de faire du mal à qui que ce soit. Il se réjouit à l’idée d’avoir encore une chance de devenir un héros après sa défaite éventuelle contre Deku.

Gentle Criminal considère que devenir un méchant est sa seule option pour se faire un nom et inspirer les autres après d’innombrables échecs. Il croit secrètement aux responsabilités d’un héros même s’il travaille contre les héros eux-mêmes.

6/10 Dozle Zabi n’aime pas prendre des vies innocentes

Mobile Suit Gundam

Donzle Zabi s’indigne des crimes qu’il commet contre des civils innocents mais ignore sa conscience pour accomplir ses ordres en tant que commandant. La loyauté indéfectible de Donzle envers la Principauté de Zeon l’empêche de désobéir à ses supérieurs malgré ses réserves sur les méthodes de l’armée. Il considère ses décisions de commandement comme des sacrifices nécessaires, mais montre des remords quant au coût de leur mise en œuvre.

RELATIF : 10 méchants d’anime qui ne se soucient pas de la vie humaine

Donzle comprend les implications morales de la violence de son organisation malgré ses tentatives pour les ignorer. Il n’oublie jamais les conséquences de chaque victoire, même si l’issue est favorable à son camp dans le conflit.

5/10 Shiro ressent les souffrances qu’elle cause

Deadman Wonderland

Shiro a du ressentiment pour le traitement cruel qu’elle a subi en tant que cobaye, mais elle n’aime pas les tentatives de sa personnalité d’oeuf misérable de nuire à Ganta et à ceux qu’elle aime. La conscience de Shiro des actions violentes de sa personnalité alternative l’amène à éprouver une culpabilité considérable envers elle-même et son influence sur le monde.

Shiro lutte pour gérer les émotions négatives et puissantes qui résultent de ses souvenirs du passé. Elle souhaite une vie normale que ses expériences tragiques lui ont refusée dès son plus jeune âge et recherche le bonheur malgré la souffrance qui entoure sa vie.

4/10 Kirei Kotomine tente de changer sa nature méchante

Destinée

L’immoralité naturelle de Kirei Kotomine depuis son enfance le pousse à chercher un moyen de se racheter et de répondre aux attentes. Kirei s’efforce de comprendre sa raison d’être dans un monde qui méprise les individus aux mauvaises dispositions.

Kirei va assez loin pour tenter de se racheter en poursuivant activement des études religieuses et en fondant une famille. Il tente de suivre un code moral et de mener une vie régulière pendant des années jusqu’à ce qu’il décide finalement de cesser d’être bon. Ses efforts n’aboutissent qu’à des échecs répétés qui lui confirment que changer sa nature est futile.

3/10 Lio Shirazumi se détruit par la culpabilité

Kara No Kyoukai

Les actions manipulatrices de Lio Shirazumi envers ses amis et ses habitudes meurtrières lui laissent une conscience coupable qu’il réprime volontairement. La culpabilité croissante de Lio à l’égard de son mode de vie l’amène à tenter de se créer des alliés aux intentions meurtrières similaires avec lesquels partager sa culpabilité.

Lio perd peu à peu sa personnalité originelle après que sa culpabilité a eu raison de sa raison et de son raisonnement. Il se fait des illusions en croyant que des circonstances incontrôlables l’obligent à commettre des crimes. Ses efforts pour échapper à la responsabilité de ses actes mènent finalement à sa destruction et à la perte de ses amis.

2/10 Nemuru Kushinada déteste son travail d’exécuteur

Ookami Kakushi

Nemuru Kushinada méprise de plus en plus ses responsabilités en tant qu’héritier du clan Kushinada et tueur de kambito déchus. Nemuru se tourmente à l’idée de devoir assassiner de nombreuses fois des kambito potentiellement rachetables et leurs familles. Sa culpabilité envers ses actions l’amène finalement à refuser ses ordres et à défier les traditions de sa famille.

LIEN : 10 personnages d’anime qui n’avaient d’autre choix que d’être des méchants

Nemuru attaque volontiers les kambitos qui menacent la sécurité de sa ville, mais hésite à recourir à la violence plutôt qu’à des solutions pacifiques. Elle échappe aux dures exigences du clan Kushinada qui lui demande de mettre de côté sa moralité et de prendre des vies innocentes sur commande.

1/10 Mei Isayama réagit avec horreur à ses actions

Ga-Rei : Zero

Mei Isayama nourrit de la jalousie pour le choix de sa famille de nommer son cousin Yomi comme héritier du pouvoir par rapport à Mei elle-même. Mei possède une personnalité malveillante mais n’a jamais eu l’intention de s’attaquer à sa famille jusqu’à ce que son esprit soit corrompu par les pouvoirs maléfiques de Kazuhiro Mitogawa. Elle réagit avec horreur et angoisse à ses actions meurtrières dès que le contrôle de Kazuhiro sur elle s’affaiblit.

Mei montre de la confusion et une réticence à se battre contre Yomi alors que son cousin l’attaque et la tue par nécessité. Elle se retrouve victime des circonstances dont la haine s’amplifie et est utilisée comme une arme.

SUIVANT : 10 séries animées qui brouillent la ligne entre le héros et le méchant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise des cookies pour vous offrir une meilleure expérience de navigation. En naviguant sur ce site, vous acceptez que nous utilisions des cookies.